Mon futur atelier en paille. Chapitre 1 : pourquoi ?


Il y a quelques mois a commencé la nouvelle aventure de la construction de mon futur atelier. En effet, après plus de trois ans passés dans mon super atelier hébergé dans la pépinière de l’Atelier des Savoir-Faire de Ravilloles dans le Jura, j’ai fait mon temps, et je dois jouer le jeu en laissant la place à une nouvelle artisane. En recherche parallèle d’un nouveau lieu de vie pour Colin, Achille et moi, on était plutôt très attirés par un lieu avec un potentiel de collectif. Et c’est ainsi que nous avons acheté un grand et chouette lieu que l'on a baptisé Les petits clous (ancienne fabrique de clous) à cheval sur St Lupicin et Ravilloles, composé de champs, d'un ruisseau, d’une partie habitation et d’une partie hangars à destination agricole ou artisanale. On n'a pas mis longtemps à se décider, mon futur atelier allait se trouver sous le hangar orienté sud sobrement composé de 6 IPN et d'un toit en taule. L’aventure artisanale me motivant toujours et me faisant vivre, Kahobas, né d'un graine ayant bien germé dans sa pépinière, doit maintenant devenir un arbuste dans son propre pot!


Une fois le lieu acheté, en mai dernier, on a donc vite posé nos valises et Colin a surtout pris sa caisse à outils et démarré le chantier dans la foulée. Le programme de l’année 2021 était alors dessiné : week-ends chantier, soirées chantier, vacances chantier et tout ce qui en découle… Les moments trop biens avec le coup de main des copains, la très précieuse aide de nos familles, les fiestas avec pour comptoir un établi et les missions travaux qui décrassent les lendemain de fête. Mais aussi les gaines bouchées, les sessions « j’avance à rien » et puis penser chantier, dormir chantier, se disputer chantier, se doucher chantier, bref comme tout chantier un truc bien obsessionnel qui nous fait parfois faire le yo-yo côté moral. C’est qu’on est un peu pressé : le prêt plus le loyer de l’atelier à payer, on a jusqu’au 15 octobre pour tout finir. Heureusement il flotte, il pleut, il mouille, bref on se dit qu'on ne va pas louper grand-chose côté baignade au lac même si de petits sacrifices sont faits, on tient bon !


La semaine prochaine : chapitre 2 "Comment ?" où je vous détaille les matériaux qu'on utilise et les techniques employées!

427 vues

Posts récents

Voir tout