Attention, un chantier peut en cacher un autre…

Enceinte d’un peu plus de 5 mois, on attend notre deuxième enfant en mars prochain. En plus du chantier de l’atelier à porter au quotidien, mon entourage et surtout Achille et Colin ont dû supporter mon début de grossesse, avec des hauts et des bas, des humeurs en zigzag et une forme fluctuante. On pourrait donc dire qu’on est tous les 3 enceints car c’est toute la famille qui porte ce bébé.

Attention, un chantier peut en cacher un autre! Un bébé s'annonce pour mars et je vais devoir m'arrêter pour l'accueillir.

Très heureux de cette nouvelle, je suis néanmoins tiraillée de questions dont la principale est « comment allier au mieux une activité artisanale indépendante et une vie de maman de deux enfants et de femme ? ». La clé c’est le temps, le rythme auquel on choisit de vivre, les charges financières et morales que l’on s’impose… Oui mais le temps c’est de l’argent alors là vient la question du « comment arriver à me tirer un salaire sans pour autant jouer la montre chaque jour... ». On connaît la réponse, avec Colin, et c’est pour cela que petit à petit on essaie de s’affranchir de charges qui nous libèrent de contraintes financières et nous donnent plus de temps. Débutants dans ces grands principe trivial à mettre en œuvre, on cherche pour cela des personnes qui souhaiteraient vivre aux Petits Clous, à côté de nous mais pas en coloc, pour partager des choses dont l’espace immense des Petits Clous et tout ce qui s’en suit. Raisonner plus collectif en somme, posséder moins, pour être plus libre. Un beau récit. Une aspiration. Un chantier au long cours, pas comme celui de l’atelier. Bref, je m’écarte. J’ai donc décidé de prendre mon congé maternité mi-janvier et de reprendre en septembre 2022. Pour les clients professionnels, il nous faut échanger par mail afin de trouver un calendrier de commandes réalisables pour chacun de nous, je ne vais pas vous laisser tomber ! Cette décision impacte plus les particuliers dans le sens où le site sera en pause, les réseaux sociaux et les marchés/salons aussi…

Et puis autre décision qui mûrit depuis plusieurs années dans ma tête et que j’ai déjà partagée sur ce blog, celle de stopper toute opération de couture (par moi ou en sous-traitance) et de ne fournir que du tissu imprimé. Plus question de vendre des accessoires donc mais seulement le tissu pour les réaliser. Ceci va dans le sens du changement de positionnement de Kahobas : m’adresser aux client(e)s pros ou client(e)s couturières à la recherche de tissu pour coudre ensuite n’importe quoi ! C’est une énorme évolution qui placera Kahobas sur le marché du tissu et plus de l’accessoire.

Vous trouverez plus bas tous les points de vente qui revendront les derniers accessoires Kahobas cousus en partie par moi-même et en partie par un atelier d’insertion (Le Grenier de Lahso à Lyon). Un travail de longue haleine mené depuis septembre dernier, au départ pour participer au salon européen des métiers d’art de Strasbourg qui s’est tenu ce week-end et que j’ai annulé pour raisons médicales, et au final pour vous qui me suivez dans l’aventure !


Je vous retrouverai en septembre 2022 avec des nouvelles propositions : plein de nouveaux motifs, des ateliers couture et sérigraphie et des stages à l’Atelier des Savoir-Faire. L’idée est de partager à fond avec vous mon nouvel atelier et d’en faire un lieu de création textile autant pour vous, les passionné(e)s que moi qui en fais mon métier !


Rendez-vous donc cette fin d’année pour se rencontrer en vrai et découvrir la dernière collection d’accessoires Kahobas !


Charlotte