top of page
  • Charlotte

2023 ou le début d'une nouvelle histoire

Voilà 9 mois que je n'ai pas écrit d'article sur ce blog ni de lettre mensuelle. Alors si on ne s'est pas croisés depuis, j'ai beaucoup de choses à vous raconter parce qu'il y a eu du mouvement chez Kahobas! Au point que j'ai failli changé le nom de mon entreprise...


Une fin d'année 2022 pas comme les autres : reprendre après 7 mois de congé maternité suite à l'arrivée de Lison n'a pas été une mince affaire. Dans ma tête, c'était difficile de remettre sur mes épaules cette charge mentale qu'est celle de tout-e artisan-e bossant seul-e, à con compte, avec l'exigence d'en vivre. Je louais le salariat, cherchant même un nouveau job, parce que c'était trop. Deux petits enfants de 19 mois d'écart, plus une boîte à faire tourner. La mer à boire. Ben oui, c'est quand même trop bien, un salaire qui tombe à la fin du mois quoiqu'il arrive. Des congés payés, une couverture maladie, rentrer le soir sans se soucier s'il y aura du boulot pour "demain", simplement rentrer et penser à soi et aux siens. Et puis il y avait l'autre petite voix, vous savez, celle qui vous parle souvent et puis celle de Colin. "T'es quand même libre, t'as un boulot créatif ce qui n'est plus donné à tout le monde, tu bosses dans un nouvel atelier trop beau". Cet argument, celui de l'atelier, a été imparable. On s'est quand même pas cassé le dos à construire pendant des mois un bel atelier pour rien? Avec nos idées, nos convictions, notre débrouillardise, notre sueur et surtout nos économies et un financement participatif! Alors ma petite voix m'a dit : "Tu leur dis quoi Charlotte à tes parents, à Colin et à tous les autres qui t'ont fait un gros ou petit don? Désolée mais j'ai la flemme de reprendre, rien que de penser à toutes les casquettes que je vais devoir assumer en reprenant Kahobas alors je vais me trouver un job... Ah ah mais quel job ma Charlotte?! Bon ok t'as raison, Kahobas c'est quand même ta vie depuis 6 ans, tu peux pas tourner la page comme ça, tu peux en revanche en réécrire une parce que t'as clairement besoin de revoir ta copie pour en vivre et t'épanouir aussi". Bon, je vous épargne l'incessant dialogue intérieur entre moi et ma petite voix pendant de longues heures sur mon canap à allaiter Lison. Toujours était-il qu'en septembre fallait reprendre alors j'ai repris! Et c'était pas la mer à boire.



Me former à la confection d'abat-jour

J'ai donc liquidé tout mon stock d'accessoires à Noël (2022), ce qui m'a permis de me rémunérer tout en développant cette nouveauté dont je rêvais en secret depuis longtemps mais que je pensais inaccessible car trop technique ou difficile. L'abat-jour en tissu. Alors j'ai pris un vieux bouquin et j'ai lu les consignes... un premier abat-jour, puis un deuxième... Tâtonner, m'améliorer, éviter les boulettes, tester... J'ai ensuite pris mon téléphone et appelé ma collègue Charlotte Pierron, ébéniste à Arinthod dans le Jura. Nous faisons partie du même réseau d'artisans de l'Atelier des Savoir-Faire et ca faisait un bail qu'on se disait "faut qu'on bosse ensemble, du bois + du tissu, ça peut plaire aux amoureux de l'artisanat et du local". Charlotte², ca a donné une grande lampe trépied en frêne, d'Arinthod lui aussi et des premières ventes lors du super marché de Noël à la Fraternelle. Une nouvelle année allait alors commencer et avec elle une nouvelle page dans l'histoire de Kahobas. Je suis ensuite partie en mini formation chez une collègue tapissier, Aude Flory, à Villefranche, qui m'a montré les bases de l'abat-jour cylindrique. Deux jours hyper excitants : ce nouveau monde des abat-jour a éclairé mon futur à l'atelier ;) Apprendre de nouvelles techniques, faire de nouvelles choses avec mes mains, allier la sérigraphie textile et le luminaire, je tenais un truc. Je l'avais, mon nouveau job. Me revoilà alors stimulée, prête à faire de 2023 une année pivot pour l'atelier avec le défi d'en vivre. La mer à boire? Réponse en janvier prochain :-)



L'enjeu de cette rentrée

Avoir plus de commandes! C'est un bon début pour moi que cette année 2023 mais j'ai clairement besoin de plus de commandes. Les clés pour cela sont la communication : j'ai refait mon site web, je suis réapparue sur les réseaux, j'ai une boutique en ligne pour toucher la France entière! Et puis la distribution : je suis dans 2 boutiques dans le Jura mais je cherche à exposer sur des marchés et en boutiques en France. Je dois aussi proposer d'autres formes d'abat-jour et pour cela me former. J'ai aujourd'hui une nouvelle entreprise en main, elle s'appelle toujours Kahobas mais tellement de choses ont changé (mes clients, mes créations, mes prix...) que je dois tout réécrire. Le début d'une nouvelle histoire...


395 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page