Communiquer différemment ou revenir à la bonne vieille galerie photos sur un blog...


SEPT MOIS DE CONGÉS MAT EN 7 PHOTOS


Vous allez vite le remarquer, pendant ces prochaines semaines je vais souvent évoquer la lettre mensuelle. Oui, une newsletter à l'ancienne pour vous faire part de l'actualité de l'atelier, des dates d'ateliers et d'événements ponctuels, des petites promos, des photos et des textes


sur les coulisses de Kahobas. Cette idée, déjà mise en application à travers des posts de blog et newsletters très irréguliers, a pour but de cocher plusieurs cases.

  • Toucher ceux qui ne sont pas sur les réseaux sociaux.

  • Être lue par choix, parce qu'on décide de lire un truc qui nous intéresse. Comme si on voulait me rendre visite à l'atelier, mais virtuellement, là on se rend sur mon blog.

  • S'écarter du contenu qui fait cliquer et de la cadence infernale des story : trop chronophage


à mon goût. J'ai passé trop de temps à faire des jolies photos instagramables, à tenter de faire une story stylée et à regarder par combien de personnes elles ont été vues... Et à regarder ma montre et me dire "outch, j'aurai jamais le temps de faire ça avant d'aller à la crèche".

  • Instantanéité versus efficacité : c'est chaque jour de longues minutes (voire heures!) qui ne sont pas passées à bosser. Mes journées étant petites car j'assure les trajets maison-crèche, je dois me recentrer sur mon travail et consacrer du temps à la communi


cation autrement.

  • Assouvir mon désir de vous expliquer ma démarche et mes points de vue par l'écriture. C'est un moyen que j'emprunte naturellement, sans me forcer, avec plaisir, pour retranscrire ce qu'il se passe dans ma petite tête.

  • Communiquer plus localement, avec un vrai support, celui qu'on aimante sur son frigo. Parce qu'il n'y a pas que la lettre mensuelle que je mets en place dans ma comm', il y a aussi la conception d'un dépliant reprenant la programmation des ateliers et cours en 2023. Dès sa sortie en novembre, il va s'agir de le distribuer à un maximum de gens et dans un maximum d'endroits. Ça fait autant de rencontres à venir avec les gens du coin!

  • Et puis parce que j'ai bientôt plus de batterie, que Pomme ne te permet pas d'en changer et que je ne veux plus racheter de téléphone tous les 5 ans.

  • Je souhaite que mon entreprise me reflète, à travers mes supports de com, mon vocabulaire,


ma production, mon atelier... Pestant de plus en plus face à des contenus que je trouve futiles, je me retrouve aujourd'hui à fouiner dans des endroits différents en ligne, des blogs notamment et à m'inscrire à des newsletters... Libre à chacun-e de communiquer comme il/elle veut, c'est la liberté d'artisan, je prends donc la mienne en passant un autre temps derrière mon PC : poster moins souvent de détails mais écrire plus longuement la vie de l'atelier à travers des petits récits.

  • Guérir ma scrolite aigüe. Après mon accouchement, j'ai viré les appli Facebook et Instagram de mon téléphone à batterie limitée, je voulais déconnecter et éloigner mon télé


phone de mes enfants. Résultat, j'ai beaucoup lu et guéri ce réflexe de scroller n'importe quand, n'importe comment et qui prenait trop d'ampleur entre mes mains toujours occupées. Et en y remettant les pieds aujourd'hui, je me sens perdue, à la ramasse parce que je comprends pas vraiment toutes les nouvelles fonctionnalités, de Facebook Business notamment. Une poule devant un couteau je vous dis!


Mais pourquoi rester sur les réseaux sociaux?

Ce n'est pas une révolution, simplement un "back to basics". Loin de moi l'idée de ne plus rien poster mais je m'en tien


drai à un post hebdomadaire. Tout ce que j'aurai envie de vous partager sera sur la lettre du mois et sur mon blog. Vous y trouverez : plein de photos, de mots et de l'audio aussi ! Je mesure que les réseaux sociaux me permettent de désenclaver Kahobas sise au fond d'un chemin en pierres dans un petit village au cœur du Jura et ainsi d'avoir des client-es dans toute la France ! Et qu'ils vous permettent à vous qui êtes loin de suivre l'aventure Kahobas à distance sur un média ancré dans les moeurs...


Et enfin pour respecter le titre de cet article, vous avez pu visionner quelques photos de ces derniers mois pour vous montrer qu'on ne s'est pas ennuyés!

98 vues

Posts récents

Voir tout